VIVA à Viroflay!

celestePartenaire 2016fife-banner-idf-fr-2015.10celeste

VIVA!

Dialogue avec l’art contemporain latino-américain

 Il est difficile de faire une synthèse, de la création latino-américaine plastique actuelle en Ile de France. Loin de nous l’idée de pouvoir réunir en quelques œuvres et artistes une richesse aussi grande. Il s’agit de retrouver les grandes axes de cette création actuelle.

L’Amérique latine occupe depuis peu une place dans le marché de l’Art. Ce n’est que vers 1970 que des ventes spécifiques pour l’Art latino-américain sont organisés par Christie’s par exemple. Bien que l’Europe soit, en particulier la France pour certains artistes, le meilleur endroit pour vendre en dehors de leur pays, aujourd’hui encore le public européen et les critiques ont une espèce de préjugé sur l’Art contemporain latino-américain. Nous avons souvent de l’Amérique latine une vision très cliché et pensons très vite à la peinture naïve indigéniste ou au muralisme mexicain, l’art colonial. Non que ces courants ne soient pas très présents dans l’histoire, la culture, les pratiques et les réalités, parfois plus ou moins forts dépendant des pays mais il faut pouvoir apprécier d’une façon plus large la multiplicité du travail plastique actuel de ce continent.

On peut classer de façon sommaire l’Art latino-américain en trois groupes assez bien définis : l’indo-latino-américain, dont l’exemple est sans doute l’art mexicain, l’afrolatino-américain, que l’on retrouve en Amérique centrale, aux Caraïbes et aussi, quoique partiellement, au Brésil, enfin, l’eurolatino-américain, qui pourrait être représenté par l’Art de l’Amérique du Sud. Mais dans l’ensemble n’importe quel artiste de l’Amérique latine peut puiser son inspiration dans tout ou partie de ces groupes. Dans la présente exposition, Mario Murua ce reconnaît autant héritier de Roberto Matta que de Wilfredo Lam.

En tout cas ce que nous prétendons vous offrir avec l’exposition collective VIVA! en exposant des représentants de ces trois régions différentes, c’est de vous permettre d’apprecier ces grands groupes d’expression dans l’Art latino-américain.

Il s’agit ici d’un ensemble composée d’artistes accomplis qui ont déjà pour certains des décennies de travail plastique ; les débuts du travail de Jacobo Rodriguez par exemple, à qui nous donnons une place d’honneur dans cette exposition, remonte aux années 40, pour les autres artistes, il travaillent depuis les années 60 et 70. Nous avons réuni dans cette exposition des styles, des lignes de travail plastique différents qui nous donnent une idée de la richesse et du rayonnement artistique latino américain, tant en Ile de France qu’au niveau international. Nous avons intégrés un jeune artiste, César Coronado, qui est dans une recherche plastique en essayant de synthétiser son monde intérieur. Une artiste française, Dominique Mac Avoy que de par son parcours, son éclectisme, se prête avec ses oeuvres à ce dialogue avec l’Amérique latine.

Nous remercions La Galerie L’Ecu de France qui a bien voulu nous ouvrir ces portes et nous recevoir dans ce beau lieu dédié à l’Art contemporain.

Il faut organiser des expositions comme celle que nous avons l’honneur de vous présenter aujourd’hui et l’association AAIC se propose dans ce sens de les multiplier pour donner la possibilité à encore plus d’artistes et de public de se rencontrer. Nous souhaitons que VIVA! vous étonnera et vous fera rencontrer ce merveilleux qui se trouve dans chaque œuvre d’Art.

Carlos Obregón

AAIC Action Artistique et InterCulturelle

Plus d’ informations : dac@ville-viroflay.fr – www.ville-viroflay.fr

AFFICHE VIVA

CARTON VIVA1

CARTON VIVA2